SOMMAIRE

LES MICROS
L’ECLAIRAGE
LA LUMIÈRE EN EXTÉRIEUR
LA LUMIÈRE EN INTÉRIEUR
LE MATÉRIEL
CONCEVOIR UN ECLAIRAGE 3 POINTS
PARTICULARITÉS DES REFLEX
TOURNER AVEC UN SMARTPHONE
LE SON
LA LUMIÈRE
L’EQUIPEMENT
LES ERREURS LES PLUS FRÉQUENTES
LOGO F2RPROD

LES MICROS

Micro cravate : directionnel type SENNHEISER EW G3 100

Micro dynamique
Isolent mieux la voix – être à 15cm de la source
Micro auto alimenté – insensible au bruits de doigts
SENNHEISER MD42 ou LEM DO21
Micro électro statiques
Nécessitent une alimentation 48V
Très sensible au toucher – directionnels type SENNHEISER MKH 416 ou K6
Cardioïde : permet d’isoler la source sonore
Omnidirectionnel : prend tout autour – type micro d’ambiance

En extérieur utiliser bonnette RYCOTE ou Windjammer
+ prévoir bonnettes cravates (type couilles de lapins)

Prévoir casque type HD 25 SENNHEISER
Installer le cravate au niveau du sternum + faire une boucle avec le câble
changer les piles avant chaque intervention.

L’ECLAIRAGE

LA LUMIÈRE EN EXTÉRIEUR
Beaucoup de scènes sont plus belles lorsqu’elles sont tournées tôt le matin et tard dans l’après-midi.
En vidéo, lorsque la quantité de lumière s’avère insuffisante alors que l’iris est ouvert au maximum, la sensibilité peut être artificiellement augmentée par du gain électronique mais au prix de l’apparition de grain sur l’image (fourmillement).
A contrario, lorsque la lumière est trop forte alors que l’iris est à son ouverture minimale, c’est par l’ajout (mécanique ou électronique) d’un filtre gris ou neutre que l’on peut retrouver une exposition normale.
Lors de prises de vues sur une plage, les images ont tendance à s’assombrir. Il s’agit d’un contre jour typique notamment lorsque le sujet principal de la scène est positionné avec le soleil dans le dos.
Première solution, se déplacer et se placer dos au soleil pour que les rayons du soleil ne soient pas réverbérés vers l’objectif.
Meilleure solution : ouvrir l’iris : meilleur compromis lumineux entre l’avant et l’arrière plan.
LE CIEL BLEU
Le ciel bleu procure une lumière blanche au zénith mais un peu bleutée l’APM et la forte luminosité permet de maintenir le diaphragme très fermé, optimisant ainsi les prises de vues d’actions rapides. Les ombres sont courtes et donc peu visibles sur le sol. On dispose d’une grande profondeur de champ, de couleurs bien saturées, de forts contrastes entre les zones sombres et claires qui procurent une grande sensation de relief.
Si la profondeur de champ devient un inconvénient, vous pouvez la réduire en usant d’un longue focale (zoom), d’une vitesse d’obturation lente et d’un filtre neutre, électronique ou à rajouter devant l’objectif.
LE CIEL GRIS
La luminosité peut fortement augmenter du fait que le tapis de nuages agit aussi comme un gigantesque réflecteur. Il est alors possible que le diaphragme atteigne ses limites et crame l’image.
LA PLUIE
Les épais nuages chargés d’eau coupent une bonne partie du rayonnement solaire, ce qui se traduit par une baisse sensible de la luminosité.
Le diaphragme (iris) étant alors grand ouvert, la profondeur de champ est très réduite.
Si vous voulez limiter un peu l’aspect glauque de la scène, optez pour une balance des blancs manuelle un peu truquée faite à partir d’une surface bleutée.
LUMIÈRE EN INTÉRIEUR
Les plus gênants sont les tubes fluo industriels car ils produisent d’inesthétiques colorations de lumières.
Si le tournage se passe en intérieur, le phénomène le plus courant est l’effet de contre-jour dans une pièce sombre munie de baies vitrées apportant une forte lumière solaire. Ouvrez alors le diaphragme (iris) d’une ou deux valeurs pour mieux éclaircir la salle.
La situation à fuir principalement est celle du contre-jour provoqué par une ou plusieurs ouvertures visibles dans le cadre et qui laissent entrer une forte lumière solaire dans le dos du sujet filmé.

A SAVOIR

LUMIÈRE DIRECTE : Lumière qui arrive de la source au sujet dite aussi lumière frontale.
LUMIÈRE INDIRECTE : Lumière avec réflecteur ou au plafond.
Lumière chaude vs lumière froide :
Filtre CTO (orange) 204.
Filtre CTB (bleu) 201 s’utilise en extérieur car lumière du jour.
Pour un portrait utiliser une lumière diffuse – sinon les hombres seront trop marqués.
Pour diffuser on utilise le SPUN (ex : Rosco 214 full Spun ou ¼ (216).
On peut aussi utiliser un cadre de diff avec du calque 216 ou encore une boîte à lumière.

LE MATÉRIEL
NID D’ABEILLE
Grille – permet de durcir la lumière
LE REFLECTEUR – zone argenté (violent) + zone blanche (diffu) type LASTOLITE
MINETTE ou Torche : utiliser 1 spun ou diff type lite panels
MANDARINE
lumière tungstène 3200k 800W
2 positions SPOT (concentré) et FLOOD( plus éclaté)
FRESNEL
lentille devant – canalise mieux la lumière
TUBES FLUOS
idéal pour fond vert
HMI
cinéma – grand puissance – pour rétablir la lumière du jour

ECLAIRAGE 2 POINTS
Placer 1 manda vers le plafond + 1 manda en direct avec du SPUN

ECLAIRAGE 3 POINTS

PAR ORDRE D’IMPORTANCE :
1/ KEY LIGHT :
Lumière principale dite aussi FACE
– à faire en lumière directe + SPUN pour diffuser
– mettre en piqué – 30° vertical
– placer à 30° p/r à la caméra
2/ FILL LIGHT
(signifie remplir) ou EFFET
– sert à déboucher ou à remplir les hombres générées par la FACE
– doit être + faible en intensité que la FACE (variateur ou filtre neutre)
3/ CONTRE ou BACK LIGHT
– dans le dos – lumière dure – utiliser une grille nid d’abeille
– se place en hauteur très haut
– idéal en opposition à la KEY LIGHT
– fermer les volets pour être le maximum en SPOT

ASTUCES
– Monter le pied en commençant par le segment du bas sans mettre le projo
– Mettre le projo en hauteur pour piquer la lumière (plongée)
– Commencer par serrer les volets – Volets les plus larges en bas
– Prévoir un axe de 30° p/r à l’axe de prise de vue
– Déplier les rallonges secteur en entier – Utiliser du CINEFOIL sur les mandarines
– On peut rajouter un point 4 pour éclairer le décors (en lumière diffuse)
– Si la KEY LIGHT est la lumière du jour, (fenêtre) mettre 1 CTB sur les autres projos

PARTICULARITÉS DES REFLEX

ASTUCES 
– Ne jamais être trop ouvert car risque de flou – idéal 5.6
– Pour faciliter la mise au point au 5D – fermer le diaph et rajouter des ISO
– Mettre l’appareil en 1920×1080 ALL I  (moins compressé)
– Le focus assist est symbolisé par la loupe – déplacer le carré blanc sur les yeux puis zoomer

MENU 5D
– Désactiver le signal sonore
– Activer aberrations vignettage + chromatique
– Correction  auto de luminosité sur standard
– Espace couleur – choisir adobe RVB (+de couleurs)
– Style d’image : trop fort contraste sur 5D donc mettre en neutre et mettre le contraste à -4
– Priorité hautes lumières : évite de cramer des visages – activer mais attention impossible en dessous de 200 iso
– Délai mesure (mettre 30min)
– Time code en défile enr.
– Activer commande discrète
– Mettre la touche ENR. Vidéo sur le déclencheur
– Activer alerte surex en lecture
– Histogramme en luminosité
– Paliers de réglages exp en 1/3 de valeur
– Activer D+ sur priorité hautes lumières

ACCESSOIRES REFLEX
Ecran de contrôle 7 pouces (idéal ATMOS SHOGUN)

RIG d’épaule + Follow Focus (RED ROCK)

Batterie VMONT LAN PART VI
BOITIER XLR – MIXETTE AUDIO

TOURNER AVEC UN SMARTPHONE

EXEMPLE https://www.youtube.com/watch?v=j3qMZXMPBwg&app=desktop
Bien tenir le téléphone dans les mains pour éviter tout tremblement
Le tenir à l’horizontal pour un visionnage plus appréciable
Le Smartphone c’est comme nos yeux si l’on veut voir de plus prêt il faut s’approcher.
Eviter le zoom car risque de flou.
Bien nettoyer la lentille pour éviter les traces de doigts.
S’équiper de lingettes pour les lunettes et nettoyer avant chaque prise pour un résultat net.
Le cadre doit être très soigné :
– règle implacable
– ne pas trop s’entourer
– ne pas trop surcharger le décors
– plus le cadre est épuré plus cela fait ressortir le sujet
Attention aux bruits parasites et soigner le son (télé/klaxon/sonneries) font fuir auditoire.
Utiliser les lignes de forces (ecran divisé en 9 parties) pour utiliser le regard des gens.
Repérer les sources de lumière
– ne pas filmer par mauvais temps
– attention aux ombres derrière
– éviter les contre jours
Votre MOBILE doit être aussi stable que possible
Investissez dans un trépied pour smartphone : vidéos fluides et de bonne qualité, pour concentrer l’attention sur le récit.
Octopus pour petit smartphone
GorillaPod pour gros smartphone
Pour du haut de gamme, vous pouvez coupler votre smartphone à un dispositif d’enregistrement comme l’iOgrapher pour conférer un véritable rendu professionnel à vos vidéos.

LE SON AVEC UN SMARTPHONE
Si le son joue un rôle important dans votrerécit, utilisez un micro externe
Sur la plupart des smartphones, la qualité du microphone intégré laisse à désirer.
Le Rode SmartLav+, ou bien l eRode Video Mic si vous recherchez un micro canon.
En utilisant un microphone externe, vous pourrez enregistrer un son de qualité en un rien de temps!

ZOOM ET SMARTPHONE
Le zoom numérique est à proscrire
Même si cela peut sembler être une bonne idée en théorie, il est déconseillé d’utiliser le zoom de votre Smartphone: vous obtiendrez à coup sûr une vidéo floue.
En attendant que les progrès de la technologie ne règlent ce problème, la seule solution reste de se rapprocher de la personne ou de l’objet que vous souhaitez filmer.

SMARTPHONE ET LUMIÈRE
L’éclairage fera toute la différence.
Les smartphones = capteur photographique peu performant dans les environnements sombres.
Optez pour un lieu de tournage bien éclairé.
L’ajustement automatique à la luminosité ambiante prend un certain temps = a prendre en considération lorsque vous souhaitez passer d’un lieu sombre à un lieu éclairé dans une même scène.
Dernier conseil = évitez la lumière frontale et l’éclairage en contre-jour.
Sur le marché, vous pourrez trouver différents éclairages LED compacts et facile à utiliser dans des conditions de faible luminosité.

LA PRISE D’IMAGES
Nombreuses sont les applications disponibles gratuitement via son smartphone pour apporter certains effets aux vidéos. « Boomerang » par exemple, permet de créer de très courtes séquences d’une seconde lues en boucle dans un sens et dans l’autre. « Hyperlapse » stabilise et/ou accélère les images. Les vidéos se prennent directement via ces applications. Marie-Claude Garneau est formelle : « Cela rend le résultat plus accrocheur, sans recours à un logiciel de montage sophistiqué. »
Le petit + : Mieux vaut privilégier le format vertical ou carré, plus adapté au mobile. Ne pas excéder plus de 15 secondes pour optimiser le taux de visionnage complet.

AJOUTER DU TEXTE
Des applications, comme Legend, permettent d’ajouter de la typographie. Il peut s’agir d’un slogan « 2 pour le prix d’1 » par exemple, que l’on superpose à la vidéo. Le message peut être animé, d’une certaine couleur avec des filtres.
Le petit + : Afficher le message dès les premières secondes pour capter l’attention.

LES ERREURS LES PLUS FRÉQUENTES
Il faut vite s’habituer à filmer en mode paysage. Imaginez-vous un film réalisé en mode portrait ? Ce ne serait pas sérieux.
Filmer en mode paysage nous permet de mieux harmoniser le cadre et de rendre plus belle sa composition d’images. On peut filmer rapidement mais bien préparer son cadre avec quelques coups d’œil rapides.
Évitons le zoom. Il vaut mieux se rapprocher car les zooms de nos Smartphones dégradent considérablement l’image.
Même si l’optique est vraiment de très bonne qualité sur la plupart des Smartphones, malheureusement au niveau du zoom ce n’est pas encore au point.

LES ACCESSOIRES SMARTPHONE
Le smartphone est donc l’outil central : sa caméra suffira à réaliser quelques secondes de vidéo d’une qualité satisfaisante. « Je conseille l’acquisition d’un trépied à 10 € pour être plus stable dans la capture des images », précise la directrice artistique.
Le petit + : Pour les entreprises qui vendent des articles de petite taille, l’utilisateur peut se fabriquer un mini-studio dans une boîte de carton pour avoir une meilleure lumière. Il est aussi possible de penser à un fond amovible et donner l’impression que l’image est prise devant un mur de brique, de ciment, papier peint…
Ce qui est magique avec un Smartphone c’est que l’on peut commencer à faire des vidéos de très bonne qualité avec assez peu de matériel. La mise de départ pour commencer est vraiment faible.

MICRO-CRAVATE
Les gens négligent bien souvent le son alors que c’est primordial. Vous avez beau avoir la meilleure image du monde mais si votre son n’est pas audible, les spectateurs fuiront.
Dommage quand on a pris du temps à faire une belle image. N’oubliez pas que vous devez mettre toutes les chances de votre côté pour que votre spectateur reste sur votre vidéo. A notre époque, nous sommes constamment divertis par des éléments ambiants comme le téléphone, Facebook, les mails, etc… Si en plus vous ajoutez une difficulté supplémentaire à votre audience elle s’en ira très rapidement. Un micro est déjà présent sur nos jolis joujoux et d’ailleurs je vois beaucoup de personnes qui l’utilisent pour faire leurs vidéos. C’est un désastre sonore. Avec un son plus propre, votre spectateur est plus concentré sur ce que vous êtes en train de dire.

ECLAIRAGE
Yongnuo YN300 Air + adaptateur secteur (dans les 50€)

TREPIED
Quand vous tenez votre Smartphone à la main, vous allez vite vous rendre compte que faire des plans stables n’est pas facile et la première des conséquences est que cela nuira à votre travail. Avec un trépied vous pourrez prendre votre temps, soigner la composition de votre cadre et ajuster la position de votre sujet. Vous verrez rapidement que vous allez développer un œil nouveau, car vous ne serez plus dans la précipitation. Croire que filmer avec un trépied rend l’image plus statique est faux. Vous pouvez faire des panoramiques en faisant pivoter la tête du trépied ou encore filmer en descendant verticalement.

SHOULDER POD
Le Shoulder Pod est un accessoire qui vous permet de filmer en sécurité au niveau de la prise en main. Le Shoulder Pod peut servir dans 2 types de situation. Tout d’abord, il peut venir en complément du trépied. Pour moi, ils sont indissociables, les deux réunis, ils forment un duo incroyable. En un tour de main, il vient se visser sur la tête du trépied pour fixer votre Smartphone. Une autre utilité du Shoulder Pod qui fait toute la différence avec les autres supports qu’on peut trouver sur le marché, est qu’on peut filmer à la volée avec une prise en main incroyable. Vous gagnez en stabilité et si vous y rajoutez une application qui stabilise vos prises de vues, vous pourrez réaliser des plans dignes du cinéma.

© f2rprod – 2020

RETOUR AUX GUIDES PRATIQUES